Actualités

Retrouvez nos actualités et la revue de presse de People Like Us ainsi que celle de ses clients.

Ce réseau social qui a reçu le prix de l'Innovation aux Trophées de la e-santé à Castres en Juillet dernier a été choisi par l'IGR, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, pour offrir aux personnes hospitalisées ce nouveau service : My Hospi Friends.

Depuis peu, les patients hospitalisés peuvent rompre la solitude en communiquant par Internet d’un service ou d’un établissement à l’autre.

Retrouver My Hospi Friends dans la newsletter du Monde.fr

Le Monde - My Hospi Friends

Un social network ad hoc per i pazienti ricoverati. Un’idea made in France che consente a chi è costretto a passare giorni interminabili in lettini d’ospedale di socializzare e trascorrere qualche ora in compagnia.

Depuis le 1er octobre, l'institut Gustave Roussy met à disposition de ses patients un réseau social affinitaire spécialisé, afin de lutter contre l'isolement durant les hospitalisations longues durées.

Les Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien (AP-HP), qui réunissent Saint Antoine, Armand Trousseau, Rothschild et Tenon, proposent une offre de soins complète et de proximité, permettant la prise en charge de la plupart des pathologies, et sont régulièrement classés parmi les meilleurs de France.

Le réseau sera lancé le 1er octobre 2014 et toutes les personnes hospitalisées de Gustave Roussy pourront bénéficier de My Hospi Friends.

N'hésitez pas à venir à notre rencontre lors de la conférence Screen4All Santé ou nous parlerons du Big Data.

Screen4All Santé - My Hospi Friends

Ce nouveau réseau made in France, qui veut mettre les patients en contact pour réduire leur isolement, ouvre aujourd'hui dans les quatre Hôpitaux Universitaires de l’Est Parisien.

Pour lutter contre l'isolement des patients hospitalisés, l'hôpital Foch de Suresnes a lancé en mars 2014 My Hospi Friends, un réseau social inédit. Il permet aux malades d'entrer en contact entre eux, en fonction de leurs passions communes. Le réseau est désormais disponible dans cinq hôpitaux de l'Est parisien. Et ce n'est que le début…